Tout sur l'immobilier à Chartres et alentours
Vendre un bien

Avant de vendre, voici les 9 questions que vous devez vous poser

Pour être mené à bien, un projet de vente immobilière doit être préparé avec soin. Avant de vous lancer dans l’aventure, découvrez les 12 questions à vous poser absolument au sujet de votre future transaction – ainsi que les réponses qui vous aideront dans la réussite de votre vente immobilière à Chartres.

1. Dois-je mettre en valeur mon logement dans l’optique de ma vente immobilière à Chartres ?

Dans l’idéal, oui : optimiser la présentation de votre logement vous permettra de booster votre vente immobilière à Chartres. Les acheteurs potentiels vont privilégier une propriété propre, bien rangée et entretenue, plutôt que l’inverse.

2. Comment compte-t-on les pièces d’un logement ?

Et non, ce n’est pas aussi évident qu’on le croit ! En réalité, seules les pièces principales sont prises en compte quand on parle de T2, T3 ou autre (ou F2, F3, etc.). Ce qui exclut d’emblée les pièces d’eau ainsi que toutes les dépendances.

3. Quels sont les critères pour fixer le bon prix de vente ?

Avant de vous lancer dans votre vente immobilière à Chartres, il est essentiel de commencer par fixer le bon prix. Et, pour cela, vous avez besoin d’une estimation de qualité, si possible réalisée par un professionnel de la transaction – qui connaît parfaitement le marché local et les prix pratiqués.

4. Combien coûte le recours à un professionnel de l’immobilier ?

Impossible de répondre avec précision, puisque chaque agence immobilière fixe librement ses honoraires. On estime généralement que les barèmes des professionnels oscillent entre 3 et 8 % du prix du bien en vente, mais avec des variations importantes en fonction des structures. Surtout, plus que le montant des honoraires, il faut prendre en considération les services rendus et la façon dont votre vente immobilière à Chartres est prise en charge.

5. En combien de temps peut-on vendre ?

Là encore, impossible d’être précis tant les paramètres sont nombreux qui influent sur la durée d’une vente immobilière à Chartres. Il faut prendre en compte la préparation de la transaction, la réalisation des diagnostics, le temps qui s’écoule entre la mise en vente et la bonne offre d’achat… Après, une fois signé le compromis de vente, il y a un délai de trois à quatre mois avant la signature de l’acte définitif. Il fait partie des délais incompressibles propres à toute transaction immobilière.

vente immobilière à Chartres

6. Dois-je informer mes acheteurs potentiels au sujet d’un équipement qui ne fonctionne pas ?

Oui, car la transparence est de rigueur. A charge à votre futur acheteur d’accepter les menus défauts du logement au moment où il décide de l’acquérir : on dit qu’on achète un bien immobilier « en l’état ».

7. Faut-il évoquer les travaux réalisés dans le logement ?

Oui : tout acheteur doit être informé de ce qui a été fait dans le logement, qu’il s’agisse de travaux d’aménagement ou de gros-oeuvre. C’est le cas, notamment, si vous avez eu besoin de déposer une déclaration préalable ou d’obtenir un permis de construire, dont une copie devra être remise à votre acquéreur. Encore une fois, dans le cadre d’une vente immobilière à Chartres, la transparence est de mise.

8. Quel est le délai entre la signature du mandat de vente et la publication de mon annonce ?

Le délai en question est généralement réduit, quelques jours seulement. Il faut à l’agence immobilière le temps de visiter le bien, de prendre les photos et de rédiger votre annonce. Mais attention à ne pas être trop pressé ! En prenant son temps, le professionnel va rédiger et diffuser une annonce de qualité, pertinente et efficace, ce qui est un excellent point pour votre vente immobilière à Chartres.

9. Quels frais s’appliquent à une vente immobilière ?

Dans le cadre d’une vente immobilière à Chartres, vous n’êtes pas redevable des frais de notaire qui sont à la charge de l’acheteur. Tout ce que vous aurez à débourser, ce sont les frais d’agence (si vous passez par un professionnel) ou les frais relatifs à la publication de votre annonce (si vous vous débrouillez seul). Eventuellement, vous serez taxé sur la plus-value réalisée lors de la vente si le bien en question n’est pas votre résidence principale, or cas particuliers (lisez cet article pour en savoir plus).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *