Tout sur l'immobilier à Chartres et alentours
Acheter un bien

Comprendre le prêt relais en 5 points

Vous pensez qu’il est temps de trouver un nouveau « chez vous » ? Malheureusement, vous n’avez pas encore déniché la personne qui va racheter votre maison actuelle. Et sans le fruit de la vente, vous n’avez pas de budget… Et le prêt relais, alors ? Ce crédit accordé pour une durée relativement courte vous permet d’acquérir un nouveau bien immobilier sans attendre que votre logement soit vendu. Vous ne connaissez pas encore ce type d’emprunt ? Voici 5 choses à savoir au sujet du prêt relais pour vente immobilière à Chartres.

1. Les cas qui justifient un prêt relais

La souscription d’un prêt relais pour vente immobilière à Chartres permet d’acquérir un logement avant de vendre le premier. C’est la promesse de pouvoir changer d’habitation sans subir de période de transition – ce délai qui sépare la cession d’un premier bien de l’emménagement dans un second. Son fonctionnement est simple : une banque vous octroie la somme nécessaire pour réaliser votre acquisition, et vous devez rembourser ce montant dans un temps donné, généralement un ou deux ans. L’idée, c’est que vous pouvez rembourser le capital dans son entièreté à l’échéance du prêt, quand la vente a été réalisée.

Le crédit relais est donc l’option idéale dans le cadre d’une double transaction. Car les deux processus sont réglés sur des rythmes distincts : vendre peut prendre beaucoup de temps, en fonction des ressources des acheteurs et de vos exigences en tant que vendeur. Tandis qu’acheter peut aller très vite, dès lors que vous avez eu le coup de coeur. Tout l’intérêt du prêt relais pour vente immobilière à Chartres, c’est de vous permettre de gérer ces deux processus en simultané.

2. La question du remboursement de l’emprunt

Si votre prêt relais pour vente immobilière à Chartres vous autorise à rembourser le capital à échéance, de quoi sont constituées les mensualités ? Réponse : des intérêts et des frais d’assurance emprunteur, c’est tout.

Dans certains cas de figure (revenus modestes), votre banque peut consentir à décaler le versement des intérêts. On parle alors de « prêt relais en franchise totale ». Dans l’absolu, vous ne remboursez que les frais d’assurance, ce qui vous libère d’un gros poids mensuel. L’inconvénient, c’est que les intérêts sont cumulés… Et finissent par vous revenir bien plus cher que dans le cadre d’un remboursement classique !

3. Le plafonnement de l’emprunt

Pour que la banque décide du montant à vous accorder, elle se base sur le prix de votre logement à vendre. Elle envoie son propre expert qui réalise une estimation pointue. A partir de la valeur indiquée, elle vous prête entre 50 et 80 % en fonction de votre profil emprunteur et des risques relatifs à votre transaction.

Cette précaution permet à la banque de garantir le remboursement en cas de problème. Imaginons que votre maison, d’une valeur de 300 000 euros, se vende seulement 250 000 euros. En vous prêtant 80 % de sa valeur, soit 240 000 euros, elle sera sûre de récupérer sa mise à l’issue de la vente – ce qui ne serait pas le cas si elle vous prêtait 290 000 euros. Si le prix du logement que vous visez est plus élevé que la somme proposée, vous pouvez toujours y adjoindre un crédit amortissable classique.

4. Le choix du prêt relais pour votre vente immobilière à Chartres

Il vous est possible de choisir entre trois types de prêt relais pour vente immobilière à Chartres :

  • Prêt relais « sec » : un crédit relais tout ce qu’il y a de plus simple.
  • Prêt relais « adossé » : un crédit relais auquel on ajoute un crédit immobilier classique.
  • Prêt relais « intégré » : un crédit global qui sert à la fois de prêt amortissable et de prêt relais.

5. Le problème du remboursement quand on n’a pas vendu à l’échéance

Si vous souscrivez un prêt relais pour vente immobilière à Chartres, vous êtes dans l’obligation de rembourser une fois le délai écoulé, que vous ayez réussi à vendre ou pas. Si ce n’est pas le cas, malheureusement, trois possibilités s’offrent à vous :

  • Négocier une prorogation du prêt relais.
  • Baisser le prix de vente pour garantir la cession.
  • Convertir le crédit relais en prêt amortissable (option assez rarement consentie).

Autrement, la banque est en droit de prendre en charge la vente au prix qu’elle désire, de quoi se rembourser. Il est donc important de garder à l’esprit qu’un prêt relais pour vente immobilière à Chartres vous engage, comme tout autre crédit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *