Tout sur l'immobilier à Chartres et alentours
Louer un bien

Projet locatif : nos conseils pour bien démarrer

mettre en location à Chartres

L’immobilier locatif a ses avantages et ses inconvénient, ses obligations et ses droits, ses exigences et ses satisfactions. En tout état de cause, se lancer dans un projet locatif suppose d’avoir bien préparé son coup et d’en connaître a minima les grandes étapes. Mais cela ne suffit pas. Car il est tout aussi indispensable d’être au point concernant les moindres petits détails : les modalités de location, la déclaration des revenus, les avantages fiscaux, les taxes, etc. Lisez nos conseils pour mettre en location à Chartres dans les meilleures conditions !

Mettre en location à Chartres : les modalités de location

Avant de mettre en location à Chartres une maison ou un appartement, il faut savoir quelles possibilités s’offrent à vous. Tour d’horizon.

Location courte ou longue durée ?

La durée de location peut varier en fonction de votre projet. S’il est vrai que la location longue durée d’un logement vide est l’option privilégiée par un grand nombre de propriétaires, c’est loin d’être la seule possibilité. Il est en effet possible de louer pour des périodes plus courtes, notamment dans le cadre de la location touristique : pour quelques semaines, voire nuits seulement. Tout dépend donc de ce que vous souhaitez accomplir, sachant qu’il est plus complexe de gérer une multitude de locataires éphémères qu’un ou deux occupant(s) installés pour plusieurs années.

Location vide ou meublée ?

Pour mettre en location à Chartres, vous avez la possibilité de proposer un logement vide ou meublé.

  • La location vide consiste à proposer un bien immobilier loué uniquement avec ses équipements sanitaires et ses éléments fondamentaux de cuisine (évier avec robinets, centrale ou ballon d’eau chaude, baignoire ou douche, lavabo, WC). Les locataires apportent tout le reste. C’est pourquoi il s’agit généralement de locations de longue durée.
  • La location meublée consiste à mettre à la disposition des locataires un certain nombre de meubles et d’équipements : cuisine aménagée (avec un réfrigérateur), lit, rangements, table et chaises, canapé, étagères, meuble TV, etc. La liste complète est détaillée dans le décret du 31 juillet 2015. Ce type de location peut être également de longue durée, ou servir à des locations saisonnières de type touristique – en effet, les logements proposés sur les plateformes comme AirBnb sont tous entièrement meublés.

Dans les deux cas de figure, il existe une même obligation : proposer un logement qui répond aux règles de décence.

Bail d’un an ou de trois ans ?

Vous pouvez aussi choisir de mettre en location à Chartres pour une certaine période de temps. Celle-ci est déterminée par le type de location :

  • Les locations vides sont régies par des baux de trois ans. Cette durée est renouvelable tacitement : si personne ne se manifeste, le contrat est automatiquement reconduit.
  • Les locations meublées sont soumises à des baux d’un an. Là encore, c’est une durée renouvelable tacitement.
  • Les locations meublées destinées à des étudiants peuvent faire l’objet d’un bail exceptionnel de neuf mois (durée de l’année universitaire). Le renouvellement n’est pas tacite, puisque le bien doit rester inoccupé pendant trois mois.
  • Les locations meublées peuvent être régies par un nouveau type de bail, dit « mobilité ». Celui-ci peut être signé pour quelques mois seulement, sous conditions.

Notez que la colocation est gérée par les mêmes types de baux.

Fin de bail : comment ça se passe ?

Même si vous louez sur une longue période de temps, il arrivera fatalement que le bail prenne fin. Cela peut se faire à l’initiative du locataire ou du propriétaire, sachant que les règles à respecter sont différentes.

  • Votre locataire peut donner congé quand il le souhaite pendant la durée du bail, à condition de respecter un préavis (un mois dans les zones locatives tendues, trois mois ailleurs mais avec la possibilité de le réduire à un mois selon les circonstances).
  • En tant que propriétaire, vous pouvez mettre fin au contrat locatif, mais seulement en respectant un préavis de 6 mois et uniquement pour vendre le logement ou pour le récupérer dans le but de l’habiter ou de le louer à un membre de votre famille.

Autant d’éléments à avoir en tête avant de mettre en location à Chartres.

mettre en location à Chartres

Mettre en location à Chartres : la question des finances

Certainement, vous avez choisi de mettre en location à Chartres un logement pour pouvoir en tirer des revenus. Il est donc important de savoir précisément ce qui vous attend sur ce point.

La fixation du loyer

Vous êtes libre de fixer le loyer de votre choix (hors ville qui applique l’encadrement des loyers). Mais cela doit être fait dans le respect des prix pratiqués dans le secteur, du moins si vous voulez avoir des locataires !

Il est ensuite possible de réviser le loyer, mais uniquement dans la limite de l’indice IRL de l’Insee pendant la durée du bail et tant que le locataire reste sur place.

Les revenus à déclarer

Vos revenus locatifs doivent évidemment être déclarés aux impôts. Voici comment :

  • Dans le cadre d’une location vide, vous touchez des revenus fonciers. Ils se déclarent via le formulaire 2044 lors du remplissage de la déclaration annuelle.
  • Dans le cadre d’une location meublée, vous touchez des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) à déclarer dans la case ad hoc.

Le fait de mettre en location à Chartres vous rend éligible à deux régimes fiscaux : le micro (si vos revenus annuels sont inférieurs à un certain seuil) et le réel (s’ils sont supérieurs à un certain seul). Dans ce dernier cas, vous avez le droit de déduire vos frais locatifs de vos revenus à déclarer.

La taxation sur la plus-value

Dès lors que vous choisissez de mettre en location à Chartres un logement qui était auparavant votre résidence principale, vous sortez de fait du régime d’exonération de la taxation sur la plus-value à la revente. Autrement dit, au moment de vendre le logement en question, vous devrez vous acquitter d’une taxe égale à 36,2 % de votre plus-value (moins les abattements qui s’appliquent par année de possession).

mettre en location à Chartres

Les clés pour une mise en location réussie

Une fois que vous aurez défini le type de location, la durée et le régime fiscal le mieux adapté à votre projet, procédez aux améliorations nécessaires. Investissez dans quelques travaux de rénovation, changez les équipements qui ne fonctionne plus ou qui ne sont pas aux normes, et assurez-vous de proposer un logement décent. Enfin, ciblez vos futurs locataires avec pertinence : ils doivent être adaptés au logement que vous louez !

Vous savez maintenant tout ce qu’il faut pour mettre en location à Chartres. Envie d’en découvrir plus encore ? Jetez un œil aux obligations du bailleur et du locataire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *